Sci Fi: la chaine des Mammouth

19 04 2009

Mammouth

Bon alors le 22 avril 2006, le jour ou l’acteur jouant le Comedian a eu 40 ans, Sci Fi (SyFy depuis peu!) la chaine de la Science Fiction diffusait le projet "Mammoth" alias "Mammouth" un téléfilm fait à la maison !
On y retrouve Tom Skerritt (Dallas dans Alien, le capitaine du Nostromo, alors respect!), Summer Glau de Firefly (respect!) et des Chroniques de Sarah Connor (Beurk!), le type de l’homme invisible Vincent Ventresca…

Alors "Mammouth", qui est diffusé sur la chaine Sci Fi actuellement est il une vraie daube qui n’arrive pas à faire dans le second degré ? Oui, oui, c’est exactement cela ! A défaut de faire de la qualité, on fait de la m*rde avec une étiquette "humour" plantée dessus comme l’AOC d’un fromage puant.  Avec son Mammouth géant pourvu des mêmes pouvoir que Sylvestre le Chat (doublé par George Aminel). Ambiance slasher pour une bête de 6 tonnes qui apparait dans le champs après avoir sans doute couru sur les 500 derniers mètre sur la pointe des pattes pour ne pas qu’on l’entende arriver pour frapper. Une panthère je veux bien mais un Mammouth !!! Un mastodonte qui fait dans le slasher !!!

Mammouth

Alors, quels sont les autres films de monstres qui par exemple apportent une véritable "touch" sans vraiment être un chef d’œuvre mais qui laissent un bon arrière gout de Revienzy ? Le premier qui me vient à l’esprit, c’est "Razorback" de Russell Mulcahy en 1985 (de plus servi par la superbe bande original d’Iva Davies Ice House, Master & Commander…) ou encore "Tremors" ! Des films qui ne sont pas pourris par des CGI à deux balles comme la plupart des prod Sci Fi Channel (le Mammouth n’est vraiment pas digne d’une CGI de 2006) maintenant que tout producteur peut se payer un ordi avec Maya et After Effects dessus…

Mammouth

Alors c’est quoi leur problème à Sci Fi ? Déjà, ils confondent souvent "Cinéma Fantastique" et "Science Fiction" dans la programmation française et leurs productions maisons sont du genre des nanards chiantissimes comme "Momentum" avec Louis Gosset Junior (cinéma) et Terry Hatcher (TV) ou "Mammouth" !!! La recette est simple: on prend un "hasbeen" sur cinema et une bimbo de la TV, on rajoute un monstre en image de synthèse…embalé c’est bâclé.
Bon je ne leur en veux pas trop à Sci Fi, juste après Mammouth, ils diffusaient ce jour là "They Live" film au combien génialement prophétique ou chaque ligne de dialogue font finalement froid dans le dos !!! Et qui n’a pas besoin d’un remake mais juste d’une rediffusion en prime time !!! Bon, OK, Sci Fi sert aussi à ça…

They Live

About these ads

Actions

Information

2 responses

1 06 2009
Thomas

Les sci-fi Channel sont toutes issues d’un programme de scénario aléatoire où la ou les bébêtes sont 1/issues d’expériences génétiques, 2/cachées dans une grotte souterraine ou sous-marine ou 3/créées par la pollution. Intervient un 1/shérif local, 2/Aventurier dont le monstre a tué le père ou le hamster et 3/une scientifique sortie d’un Playboy. Leurs efforts sont contrecarrés par un 1/Industriel véreux ou 2/maffiosi cupide. Le mon-monstre fait la dose syndicale de morts plus ou moins sanglantes jusque 1/L’explosion, 2/l’incendie, 3/le coup de jus qui éliminera la menace, du moins jusqu’à l’éventuelle suite. Mettez tout ça sur des bouts de papier, choisissez votre monstre et réassemblez comme vous voulez. Et en effet, les CGI sont souvent en-dessous de tout, et pour être sûr qu’il ne risque pas d’y avoir un minimum de suspense sur la ou les créatures (constante de tout film de monstre qui se respecte), hop ! On le montre dès le prologue. Lorsque même Jim Winorsky a désavoué un film (l’invraisemblable "Sea Ghost"), c’est dire l’ampleur du désastre… Jim Winorsky, qui dans ses films à grosses bêtes "Prédateurs mutants"), montre des soldats entraînés et tout et tout… qui restent plantés là à tirer sur les monstres, même si ça n’a aucun effet, et à découvert ! Il ne leur viendrait même pas à l’idée de se crisser derrière un rocher ou un arbre !
Une autre habitude est de donner des titres ronflants genre "Leviathan" ou "Kraken" a des prods dont les monstres sont loin d’avoir l’ampleur Godzillesque qu’implique ce nom.
Des exceptions ? "Frankenfish", sympa dans le genre "Tremors", et "Ptérodactyles" de Mark Lester, qui n’a pas inventé la poudre mais sait la faire parler. Vu la quantité de bouzins usinés laborieusement par le Sci-Fi Channel, c’est peu…
Oh, et leur habitude est de sortir leurs bouses en DVD sous un titre différent histoire de ramasser quelques brouzouffes auprès des spectateurs distraits (CF "Prehistoric Terror", bouse avec des cafards géants, ressorti en DVD sous le nom "Caved In" avec une jaquette trompeuse). La classe…
L’avantage, c’est que ça redonne du lustre à l’agréable "Relic" ! (Assez éloigné du roman certes, mais bon…)
Pour plus de détails, voir le sympathique site AgressionsAnimales !

10 01 2010
Tarek

On ne peut reproduire la magie de Carpenter. Avec une poignée d’illustres acteurs inconnus au bataillon, et tous plus gauches les uns que les autres (exception faite de Keith David ^^), il a su donner à ce film de série B une grâce cultissime.
Joe Dante, Russel Mulcahy, John Carpenter, Jack Sholder et tous les autres magiciens qui ont nourri notre imaginaire durant les années 80 ont hélas baissé les bras, face à la déferlante de la génération Big Bada Boom des années 90.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

%d bloggers like this: