The Expandables: Rio Ne Répond Plus !

9 04 2009

The Expandables

Ca y est, vous les attendiez tous ! Les premières photos du tournage de "The Expandables" avec Silvester Stallone viennent de filtrer sur le net.

Wow ! Même la publicist Sheryl Main tient au courant tout le monde via son compte Twitter ! Des fois qu’on les oublie, les pauvres chéris. En train de tourner au milieu de la Babylone la plus cinématographique du monde: Rio de Janeiro. Comme quoi ce sont de vrais fausses photos volées pour créer le buzz.

Stallone"Gonna fly now !"

Alors les "Expandables" ne sont pas des élastiques pour se muscler les chevilles, ce sont ceux "dont on peut se passer"… "Les Jetables" ! Ouille ! Il y aurait donc un double sens. D’abord les acteurs seraient "jetables", "remplaçables"… à l’époque du recyclable ça la fout un peu mal. Mais surtout, on l’espère tous, nous devrions avoir affaire à une brochette d’anti héros. Snake Plissken était expandable, John Rambo était expandable, Wolverine était expandable, les héros les plus cools sont ceux qui comprennent que leur mission est tellement dangereuse qu’on y envoie que ceux qui sont "jetables". Tu réussis, tu réussis pas, tu crève quand même et c’est pas grave.
Sur le papier, ce qui nous faisait kiffer comme des hyènes: c’était de pouvoir retrouver tous les biscottis des années 80 (et plus si affinités) en train de se tirer la bourre à la fin des années 2000. Ambiance "Que Sont Ils Devenus ?"… Des noms qui sonnent comme une manchette derrière l’oreille suivi d’un coup de genou dans le bide: "STA-LLONE !" Comme deux coups de tatanne dans la machoire: "STA-THAM !", Comme un tirage d’oreilles "MICKEY !" enchainé par coup de coude dans les côtes: "ROURCKE !" Comme un coup de doigt "JET !" dans les yeux "LIIIIII !" … Je ne vous dis pas ce que l’onomatopée de "DOLPH LUNGREN !" peut faire sur les gonades, c’est indécent !

StalloneSly The Expandable: à trop tirer sur l’élastique…

Stallone n’est pas un méchant manchot lorsqu’il est servi par un bon scénario. Force est de constater que ce n’est plus la cas depuis longtemps. Parce que franchement le script de "John Rambo" était plus bâclé qu’un action movie de Chuck grande cuvée Chateau Golan & Globus ! Pourtant, je suis un grand fan de l’idée même d’un "Rambo". Ce Mozart de la guérilla qu’il ne faut pas pousser dans le concasseur sinon il nous fait une nervous breakdown, devient tout berzerk et vous refait la déco façon Patriot Act. C’est l’archétype du héros cinématographique "pop corn" (avec un "r"): il est cool, on le fait souffrir et sa revanche sera terrible ! On retrouve les trois phases: attachement, sympathie (partage de la douleur) et revanche salvatrice qui, lors d’un film de 120 minutes, conviennent bien aux mâles sous testostérone (dont nous faisons tous partie messieurs, avec notre spermatogénèse réglée toutes les 20 minutes; soit 6 cycles par film!). Et pour rappel toutes les "bonnes" idées de Rambo II proviennent de l’auteur du premier draft: James Cameron d’abord !

STallone

Mais j’aime bien Silvester aussi. Ce type qui se prend des muflées d’hormones de synthèse pour exploser ses épaules et aplatir son bidon. Le résultat est là: pas mal du tout à bientôt 63 ans !
Mais est ce suffisant pour faire un bon film ? En l’occurrence ce sera là un film d’action et de comédie.
Perso, le dernier film de Stallone que j’ai vraiment apprécié c’était "Demolition Man"  un film d’action et de comédie justement! Un vrai pop corn flick avec de l’humour et des cascades… et surtout une remise en question du héros stallonien. (John Spartan ne peut réprimer une pulsion post décongélation: tricoter!!! Un art du tricot que Silvester Stallone maitrise très bien en plus !). Un film où le mystère des "coquillages des toilettes" devint vite une référence geek, et ce, même dans le dernier livre de David Gunn "Offensif" qui est à la littérature de science fiction ce que Hocico est la musique baroque.

Bon alors, c’est quoi "The Expandables" ?! Ben sur le papier c’est un film écrit/réalisé par/avec Stallone qui se passe en Amérique du Sud où une bande de mercenaires est engagée pour renverser un dictateur… Comment ça vous n’êtes pas impressionnés ?
Un film écrit réalisé et interprété par Stallone ? Ca vous impressionne pas ? Vous sous entendriez que depuis Rocky One, Stallone "c’est plus ça" ? Au contraire ! En pleine maturité de son art, Sly s’impose actuellement comme un des rares auteurs réalisateurs de film d’action. Il ose se remettre en question en proposant de nouveaux prototypes et il pousse le bouchon de fonte toujours un peu plus loin… Donc just wait and see, des fois que la grâce des dieux de la Macumba viennent se poser sur ses épaules et qu’il nous serve un bon film ou le budget passera dans l’écriture plutôt que dans la pyrotechnie…
Et avec un peu de chance, en bonus, notre bon ami, le beau! le grand! le fort : Danny Trejo !!! (Bon d’accord Arnold aussi devrait faire une apparition…)

STalloneSchwartzy regarde la lune, Sly regarde le doigt !

Mise à jour d’octobre 2010… Nan le grand Danny Trejo ne s’est pas compromis dans cette daube débile, hymne au botox et à la brutalité molle.
Les expandables… morne film…








Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.