Houdini: le premier super héros americain

27 03 2009

Comme vous avez pu le constater dans mon bulletin sur le Prestige, j’aime les tours de magie et les magiciens. J’aime me faire berner par les feux de la rampe, les automates et les mecanismes astucieux. Et comme je travaille actuellement sur un projet impliquant de la magie, je suis tombé aujourd’hui sur une nouvelle du Hollywood Reporter concernant Houdini.
Depuis 2007 un livre provoque la controverse et propose un nouveau point de vue sur la vie mystérieuse du Grand Houdini, allant même jusqu’à provoquer une tentative d’exhumation, par son petit neveu, pour vérifier si il n’avait pas été empoisonné le jour d’Halloween 1926, jour de son dernier et fatal tour. Ce livre c’est: « The secret life of Houdini: the making of America’s first superhero de William Kalush and Larry Sloman ».

The secret life of Houdini: the making of America's first superhero de William Kalush and Larry Sloman

On apprend dans ce livre que, voyageant dans le monde entier pour montrer ses tours extraordinaires, Ehrich Weiss, dit Harry Houdini, aurait été employé comme espion pour le compte des US Secret Service et du MI5 Britannique. Mais aussi qu’après la Première Guerre Mondiale, à l’instar du Mentalist, Patrick Jane, Houdini avait un hobby: « dézinguer » les faux médiums et les charlatans. En faisant cela avec succès, il s’était attiré les foudres de Sociétés Secrètes et de célébrités comme Arthur Conan Doyle… responsable de sa mort par empoisonnement.

Tout ça pour dire que Summit Entertainement (Twilight, Knowing, Memento…) vient d’en acheter les droits pour en faire un film.

James Starrs et Larry SlomanJames Starrs autopsiste et Larry Sloman sur la tombe d’Houdini

Harry Houdini n’a rien à voir Robert Houdin le prestigitateur français…
Jean Eugène Robert-Houdin (1805-1871), a été l’inspirateur de Houdini et était un fabuleux magicien, inventeur de l’oranger que l’on voit dans le film L’Illusioniste.
Un arbre automate que vous pouvez découvrir ici:

L'Oranger Automate de Robert Houdin En cliquant sur l’image

En rajoutant le « I » à son pseudonyme, Ehrich Weiss, sans le savoir signifiait « comme Houdin ».


Actions

Information

One response

27 03 2009
The Prestige: l’effroi du show « LE BLOG “MOBILIS IN MOBILE” DE NEMO SANDMAN

[...] d’agatha Christie. On y retrouve l’ambiance des Expositions Universelles où quand Houdini rencontre Jules Vernes [...]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

%d blogueurs aiment cette page :