James Bond est-il bien monté ?

2 03 2009

Aston Martin

Oui franchement ? James Bond ? Il est bien monté ou monté dans n’importe quel sens de la marche?
Il parait qu’un dessin vaut mille discours alors voila:

Montage 1

Dès les premières images de « Quantum Of Solace », vous remarquerez que le sens général de la poursuite de voitures va de la gauche vers la droite, dans le sens occidental de la lecture, et que de plan en plan on change de sens de lecture. Et cela arrive plusieurs fois et ce dès les toutes toutes premières images de la poursuite avec les détails de l’Aston Martin…

Montage 3

Le sens de la marche change à chaque plan. On retrouve aussi ce phénomène lors du final de la poursuite:

Montage 2

Bon alors ? Cela vous dérange ou pas, vous ?
Personnellement cela me met en état de « faute grammaticale cinématographique »…
Y’a un truc qui cloche la dedans,  je « re-tourne » immédiatement. La poursuite va dans un sens, non dans ce sens là. Non dans ce sens là… Je suis perdu !!!
Pourtant les monteurs émérites d’un film à 200 millions de dollars savent ce qu’ils font non ?

monteurs

Ce n’est pas le genre à expérimenter « à donf » sur un projet aussi cher ? Non ?
Et pourtant ? Le cinéma reste une « industrie prototype ». On teste et on valide de nouvelles formes d’expressions.
Alors un film aussi énôrme que James Bond peut il devenir un film expérimental ?
En fait, il l’a toujours été. Pourquoi ? Parce que James bond est « On The Edge » depuis le début. Il doit être être à la pointe de la nouveauté. Alors, en suivant ce raisonnement, bientôt nous devrions avoir des images privilégiant le background et floutant le sujet. (Faut peut être pas pousser non plus. Mais qui sait…)
Alors James Bond ? Bien monté ou pas ?

James Bond est tout nu

Cela reste à voir. Dans le vrai sens du terme !
Le but de ce type de montage est de privilégier le dynamisme, l’adrénaline, la « tunnel vision » (dans les deux sens du terme) et le tourbillon des images. On est perdu, ca va vite. On s’accroche. Seul James Bond s’y retrouve et en un quart de seconde: il change la donne. En gros, il nous remet à sa place. On est des cochons dans l’espace, lui et bien c’est James Bond et « tu peux pas test » !
Seulement voilà pas mal de spectateurs se sentent frustrés par cette partie de boneto que se livrent les images.
« Les poursuites sont montés trop cut. » « J’y comprends rien ». « Mal à la tête! ». »T’as encore du coca ? ».

Alors faut il travailler une poursuite suivant les règles académiques de l’art ou faire du Free Jazz ?
Le plaisir, le Thrill, le truc qui fait se dresser les poils, est-il au rendez vous ?
Ou bien n’est ce qu’une question de gout ? (Et je ne parle pas des poils.)

Bondbouille

Telle est la question. Mais des fois dans les scènes de poursuite, force est de constater qu’il faut s’accrocher pour suivre…

Nemo Sandman

About these ads

Actions

Information

One response

3 04 2009
Fast & Furious: Vin Diesel et mazout « LE BLOG “MOBILIS IN MOBILE” DE NEMO SANDMAN

[...] est possible avec une voiture modélisée. Les derniers James Bond avec leur débauche de moyens, cassent de la voiture de luxe (sans que les airbags ne s’enclenchent d’ailleurs). FF4, lui, mise sur les images de synthèse ultra réalistes, façon Transformers. Genre la citerne [...]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

%d blogueurs aiment cette page :