Ray Nelson: Conseils pour l’écriture d’une oeuvre de Fiction

28 02 2009

Schtroumph Grognon

Force est de constater qu’il est plutôt rare de trouver des conseils aux jeunes auteurs par des vieux auteurs et ça fait du bien d’avoir un petit guide pendant la création et la relecture d’une nouvelle, d’un roman ou d’un scenario. Ambiance Schtroumph Grognon mais avec des solutions !

Voici le point de vue de Ray Nelson traduit depuis son site http://raynelson.com

Au début:
Moi j’aime pas… les flashbacks prématurés
Suggestion: Ne me parlez pas du passé avant que je ne me sois préoccupé du présent.

Moi j’aime pas…L’action ou du dialogue dans le vide:
Suggestion: dites moi dès le début ou nous sommes, à l’intérieur ou à l’extérieur, l’endroit, les gens, les objets importants, les portes, les fenêtres, les escaliers, les meubles qui seront utilisés, les accessoires importants et surtout, ce qui est primordial: comment la scène est éclairée.

Abidbol

Moi j’aime pas…les personnages que je ne peux pas visualiser:
Suggestion: immédiatement après que le personnage soit entré en scène, commencez par me dire son age, son sexe, sa classe sociale, ses manières, sa race, son physique… Donnez moi ces infos petit à petit, pas tout d’un coup. Et arrangez vous pour que je sache comment le personnage est habillé.

Moi j’aime pas… la narration au présent.
Suggestion: Même si certain auteurs modernes l’utilisent, ils en payent les conséquences en le mettant en avant. Contentez vous d’un passé simple à moins que vous ayez une excellente raison.

Au milieu:
Moi j’aime pas… un ton émotionnel inconstant.
Suggestion: si vous avez commencez sur un ton comique, continuez sur un ton comique. Si c’est effrayant, que cela le devienne encore plus. Si c’est tragique, que cela reste tragique. On peut contraster les émotions mais pas totalement changer de ton.

Moi j’aime pas… les occasions manquées.
Suggestion: tirez le meilleur parti de la moindre promesse énoncée au lecteur. Et que la scène de résolution soit en plein milieu de la scène et non hors champs après la fin de l’histoire.

Moi j’aime pas… quand y’a trop d’anecdotes.
Suggestion: déterminez le sujet de votre histoire et désintégrez tout ce qui ne le concerne pas.

A la fin:

Moi j’aime pas… la fin à la Little Nemo… tout ceci n’était qu’un rêve !
Suggestion: Le lecteur a été assez gentil comme ça de rentrer dans le jeu, ne lui faites pas comprendre que tout cela n’en valait pas la peine.

Moi j’aime pas… la fin du Tigre de Papier. "Ce n’était qu’un malentendu", "En fait il n’avait pas été vraiment assassiné" etc…
Suggestion: surprenez moi en m’offrant plus que j’en espérais pas moins.

Souris Cruise

Moi j’aime pas… la fin qui ne résout rien.
Suggestion: dites moi franchement si les protagonistes gagnent, perdent ou quelles sont les solutions des mystères.

Moi j’aime pas… un protagoniste qui termine apathique, dingue ou commet le suicide.
Suggestion: il y a tellement de moyens pour résoudre ses problèmes il n’y a pas d’excuse à recourir à cette facilité ultra cliché.

Moi j’aime pas… une fausse surprise à la fin
Suggestion: Assez tôt dans l’histoire posez suffisamment d’informations pour que les lecteurs avertis puissent deviner la fin mais que tous les autres se fustigent de ne pas l’avoir devinée.

En général:
Moi j’aime pas… un protagoniste passif qui est au mieux un spectateur et au pire une victime professionnelle.
Suggestion: choisissez quelqu’un qui aille mieux en tant que protagoniste ou donnez à votre personnage principal un peu plus de jus !

Conan Hips

Moi j’aime pas… les personnages qui manquent de motivation
Suggestion: ne permettez à aucun personnage principal de ne pas vouloir quelque chose et de se battre pour l’obtenir.

Moi j’aime pas… les personnages qui causent tous pareil.
Suggestion: il faut que les dialogues reflètent la différence de sexe, d’age, de classe sociale, de nationalité, de background, plus les particularité du personnage. Que le vocabulaire reflète la profession et le niveau d’éducation.

Moi j’aime pas… les scènes qui sont minces et qui ne sont pas convaincantes.
Suggestion: Vérifiez que vous avez tenu compte des cinq sens. A la limite faites une checklist !

Moi j’aime pas… les clichés
Suggestion: lisez à voix haute à un ou plusieurs personnes, auteurs ou critiques qui vous aideront à élaguer les clichés. Mais n’oubliez que dans de rares occasions seuls clichés fonctionneront…

Moi j’aime pas… la surutilisation d’une forme — trop d’adjectifs, d’adverbes, trop de métaphores, trop de phrases au passif, trop de noms propres, trop de mots répétés.
Suggestion: mettez au point une norme de phrases simples– sujet, verbe et complément– et utilisez des formes grammaticales et des constructions plus complexes pour obtenir les effets recherchés pas seulement pour varier. Étudiez la grammaire et la rhétorique des vieux livres d’école et apprenez à construire une phrase de la manière dont un musicien utilise les arpèges et les gammes.

Moi j’aime pas… le point de vue de narration qui se ballade sans raison de personnage en personnage.
Suggestion: Normalement dans une scène donnée, sélectionnée un personnage et restez y. Ne nous parlez pas de choses qui ne peuvent pas perçues par les cinq sens de ce personnage.

Moi j’aime pas… les paragraphes qui n’en finissent pas.
Suggestion: écrivez plus de dialogues. Méfiez vous de la moindre page ne comportant pas de guillemets !

Moi j’aime pas…quand rien n’a de signification.
Suggestion: déterminez vous même quel est le thème central et écrivez le en une seule phrase. N’incluez pas cette phrase à votre histoire mais utilisez là comme un guide lors de la ré écriture pendant laquelle pas une seule phrase ne sera pas retravaillée.

Killer Bunny

Moi j’aime pas… Les méchants qui vont se faire avoir facilement.
Suggestion: arrangez vous pour que les "méchants" paraissent puissants. Au final, je veux assister à une bonne bagarre!

Moi j’aime pas… les utilisations indésirables de "dit"
Suggestion: souvent il est évident dans le contexte de savoir qui s’exprime. Donc pas besoin de rappeler qui "dit" quoi. Sinon pas besoin de le répéter ad nauseum.

Moi j’aime pas… les mises en place peu convaincantes.
Suggestion: n’hésitez pas à dessiner des plans, des détails, des costumes, des arbres généalogiques, des cartes pour clairement visualiser la scène et écrivez plusieurs essais de votre coté.

Moi j’aime pas… une chronologie bancale
Suggestion: planifiez vos actions en utilisant un agenda avec calendrier, ou des fiches de bristol facilement interchangeable…

Moi j’aime pas… les digressions sans but.
Suggestion: faites un synopsis avant d’écrire la première page. Planifiez tout mais laissez une petite part à l’improvisation.

Moi j’aime pas… l’absence de date
Suggestion: lisez ce que les autres ont écrit dans le genre et autour. Piquez leurs bonnes idées ! Ne vous inquiétez pas en ce qui concerne l’originalité. Aucun écrivain ne peut écrire comme un autre écrivain.

Moi j’aime pas… l’amateurisme en général.
Suggestion: rejoignez un groupe d’auteurs qui se rencontrent pour lire à voix haute et discuter de leur progrès. Écrivez sur un blog et attendez les retours. Imitez les auteurs que vous aimez. Et pratiquez votre art encore encore et encore!

Pan !








Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.